Les lignes directrices pour un sommeil sûr pour les bébés

bébé dort sur le ventre

Pour assurer la sécurité de votre bébé durant son sommeil, voici quelques lignes relectures que vous devez suivre.

Les parents devraient partager leur chambre pendant une année entière.

Il est recommandé que les nourrissons dorment dans la chambre des parents, près du lit des parents, mais sur une surface séparée. Le lit d’enfant, le berceau portable, la cour de récréation ou le couffin du nourrisson doivent être placés dans la chambre des parents, idéalement pendant la première année de vie, mais au moins pendant les six premiers mois.

Oui, nous savons que cela semble très prudent et carrément peu pratique pour de nombreux parents. Mais, le partage de la chambre “réduit le risque de SMSN de 50 % et est plus sûr que le partage du lit ou que lorsque le bébé est dans une chambre séparée.

Le partage du lit est toujours dangereux, même en l’absence de facteurs de risque

Le partage du lit est particulièrement risqué si :

    • votre bébé a moins de quatre mois,
    • votre bébé est né avant terme ou avec un faible poids à la naissance, si
    • vous ou votre partenaire êtes fumeurs
    • vous ou votre partenaire avez consommé de l’alcool
    • vous n’allaitez pas exclusivement
    • vous avez fumé pendant la grossesse

Le partage du lit avec des bébés de moins de quatre mois les expose à un risque cinq fois plus élevé de SMSN ou de suffocation. Le risque augmente également à chaque heure de partage du lit, ce qui signifie que le partage du lit seulement au petit matin, après la dernière tétée, à 5 heures du matin, est plus sûr que le partage du lit toute la nuit. Les mères qui allaitent savent que le partage du lit facilite souvent l’allaitement

Si vous continuez à partager votre lit contre l’avis d’un médecin, assurez-vous d’enlever toutes les couvertures, oreillers et couettes de la surface de sommeil commune.

Les “dispositifs d’assise” ne doivent pas être utilisés pour le sommeil habituel

Les “dispositifs d’assise”, tels que balançoires, poussettes, chaises gonflables ou sièges auto. peuvent provoquer une tête plate (plagiocéphalie positionnelle). De plus, les bébés de moins de quatre mois ont un mauvais contrôle de la tête en position assise ; leur tête peut tomber vers l’avant et provoquer une asphyxie positionnelle (obstruction des voies aériennes supérieures et désaturation en oxygène). “Les parents devraient plutôt transférer le plus rapidement possible le bébé endormi sur une surface de sommeil plate et sûre (un berceau ou un couffin).

Offrez une tétine à l’heure de la sieste et du coucher

Une fois qu’une relation d’allaitement stable a été établie, les recherches montrent que les bébés qui dorment avec une tétine ont un risque considérablement réduit de MSN (entre 50 et 90 %). En général, les habitudes de succion chez les enfants jusqu’à l’âge de trois ans ne risquent pas de causer de problèmes à long terme. Mais ne laissez jamais les bébés dormir ou faire la sieste avec un attache-sucette attaché à leurs vêtements (c’est un risque d’étranglement).

Le fait d’élever la tête du matelas du lit ou de maintenir le bébé plus droit ne réduira pas les reflux

Contrairement à la croyance populaire, le fait de coucher les bébés à plat sur le dos n’augmente pas le risque d’étouffement et d’aspiration, même chez ceux qui souffrent de reflux gastro-œsophagien (une condition plus grave que les régurgitations occasionnelles des nouveau-nés). De plus, “élever la tête du berceau du bébé n’est pas efficace pour réduire le reflux”. Il peut en résulter que le nourrisson glisse au pied du berceau dans une position qui peut compromettre la respiration et n’est donc pas recommandé. Le risque de MSN l’emporte sur les avantages lorsque bébé dort sur le ventre. En effet, les nourrissons souffrant de reflux sont plus calmes lorsqu’ils sont tenus en position verticale, non pas parce que leur tête est surélevée, mais parce que les câlins et l’attention d’un soignant sont apaisants.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*