Comment lutter contre la chute des cheveux ?

chute-cheveux

Presque tout le monde perdent des cheveux, mais si la chute devient trop importante, il y a vraiment de quoi s’inquiéter. En effet, on parle de calvitie ou d’alopécie androgénétique lorsque les problèmes sont assez sérieux, comme une carence en vitamines ou en minéraux par exemple, mais on parle de chute saisonnière lorsque c’est un cas qui se produit à chaque début de l’automne ou à chaque fin de l’été.

Toutes les informations à ce sujet dans cet article.

Les principales causes de la perte des cheveux

Normalement, une personne perd 50 à 100 cheveux par jours, mais cela dépend en fait du type de nos cheveux, de la saison, de notre hérédité et aussi de notre âge. Puis, il est à savoir également que chaque cheveu pousse environ 1mm tous les trois jours. Ce qui signifie donc que celui-ci peut pousser jusqu’à 15 cm par an.

Cependant, il existe des phases de pousse, des phases de repos et des phases de chute et c’est surtout ces phases de chute qui nous intéressent particulièrement. Par ailleurs, d’autres facteurs peuvent aussi être prise en compte, tels que les variations hormonales, les périodes de stress, la grossesse, la ménopause et la maternité.

Toutes ces circonstances entraînent donc une perte normale des cheveux, et si ce qui nous arrive ne figure pas dans cette liste, il est préférable de consulter directement un médecin. Par exemple, en cas de chute de plus de 200 cheveux par jour ou encore de perte de cheveux qui s’éternise.

Les produits anti-chutes de cheveux

Il est tout à fait possible de trouver des produits anti-chutes sur le marché, notamment sur le site thebeautyhair.fr. Il s’agit en effet de shampoings doux stimulants ou de lotions anti-chutes et ces produits contiennent en général des minéraux, des vitamines B, des extraits de plantes tels que la quinine, de la stemoxydine et aussi d’autres molécules comme l’aminexil.

Il convient de noter que la quinine est très reconnue pour sa capacité de renforcer la structure du cuir chevelu. Quant à la stemoxydine, celle-ci peut réveiller les bulbes pileux qui dorment. Toutefois, il ne faut pas oublier d’opter quand même pour des produits qui sont bien adaptés à notre type de cheveux, c’est-à-dire à un produit antichute : pour cheveux gras, pour cheveux secs, pour cheveux fins, pour cheveux épais, pour cheveux crépus ou bouclés, pour cheveux lisses, pour cheveux colorés ou encore pour cheveux abîmés.

Parmi les huiles essentielles qui limitent efficacement les chutes de cheveux, il y a lieu de citer les huiles essentielles de gingembre, de genièvre, de nard, de niaouli et de sauge sclarée.

Les compléments alimentaires antichute de cheveux

Il arrive souvent que nos cheveux tombent à cause d’une carence en zinc, en magnésium, en calcium, en acides aminés soufrés, en fer ou en vitamines B6 et B8. Par conséquent, la meilleure solution est de consommer des compléments alimentaires capillaires qui permettent de traiter les chutes pendant au moins trois mois.

Ainsi, l’aspect des cheveux serait plus amélioré et le cycle pilaire va être redynamisé puisque les compléments alimentaires favorisent la microcirculation capillaire, réduisent l’inflammation au niveau bulbaire et assurent la pousse des cheveux.

Certains compléments alimentaires constituent même des sébo-régulateurs, c’est-à-dire qu’ils peuvent réguler la production de sébum pour limiter les chutes de cheveux.

Les comportements à adopter

Certaines astuces méritent d’être soulevées afin de prévenir les chutes de cheveux au quotidien et ces dernières sont en général liées à une bonne hygiène de vie. Tout d’abord, la première astuce est de ne pas utiliser trop de produits agressifs sur les cheveux, tels que les colorations, les permanentes ou les lissages chimiques.

Ensuite, il faut utiliser une brosse douce qui n’arrache pas les cheveux et il faut éviter à tout prix de mettre des accessoires qui abîment les cheveux, comme les bigoudis, les élastiques, les bandeaux et les pinces. Et il en va de même pour l’utilisation des différents appareils de chauffage, c’est-à-dire des fers à lisser, des plaques lissantes, des séchoirs ou sèche-cheveux, …

Pour continuer, il ne faut pas oublier de masser le cuir chevelu pour activer la microcirculation et pour le rendre plus réceptif aux soins. Puis, il faut penser à porter des chapeaux lorsqu’on s’expose au soleil et à bien sécher les cheveux à l’air libre après leur lavage.

Quant à l’alimentation, il faut manger des aliments équilibrés et riches en zinc et en vitamines B, comme : les fruits de mer, la viande, les poissons, les légumes, le soja, les produits laitiers, les germes de blé et les haricots secs. Il est à souligner enfin que le tabac n’est pas du tout bon pour les cheveux, donc il faut essayer de l’éviter.

 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*